Transient
Transient

Je me nomme Marie-Josée Latouche. Je suis née à Beauport, Québec, en 1965.
Je suis mère de trois enfants et oeuvre dans le domaine de la santé.

Ma démarche

La création a habité nombre de mes journées de jeunesse. Je m’entoure de matériel d’artiste, à la recherche de moments paisibles. J’ai toujours un outil  à la main : des ciseaux, un pinceau, une plume à encre de chine, une craie, mes Prismacolor…

À l’âge de l’école primaire, j’ai eu la chance de connaître les ateliers du Musée des Beaux-Arts de Québec : bien-être.  L’odeur du musée, l’écho des voix chuchotantes au fond de la salle, les immenses pièces d’exposition, le vrai matériel d’artiste, un chevalet pour moi : bien-être.

Puis, ensuite, la vie va vite. Se greffent des obligations à d’autres obligations. Une vie d’adulte qui prend la vie d’adulte au sérieux. Des mots prétentieux sont entendus: « d’excellence », « de performance », « de rentabilité ». On s’y perd. Cadence accélérée. Lourdeur du quotidien.

Depuis janvier 2011, j’ai ressorti mes pinceaux. Je redécouvre le bonheur que me procure l’art et la création. J’apprivoise l’acrylique, les textures, la gestuelle sur grands formats, le grattage, les superpositions. J’ai la tête pleine d’idées. Je retrouve cette passion. Je suis artiste-peintre.

J’affectionne les illustrations jeunesse, les thèmes légers, colorés qu’on y retrouve. J’aime solliciter joyeusement mon cœur d’enfant, celui qui crée depuis toujours.

Comment ai-je pu être aussi bête de penser que les pinceaux n’étaient que de passage dans ma vie?

Comment ne pas laisser l’espace aux priorités?

Apprendre à nommer nos priorités.

Conciliation famille-passion-travail.